17 avril 2017

[ Mission zéro déchet - 33 ] Enfin, le composteur est arrivé dans la cour : joie

[ Mission zéro déchet - 33 ] Enfin, le composteur est arrivé dans la cour : joie
Le composteur en bois est arrivé dans la cour. Quand il sera plein, on en installera un second pour laisser les petites bêtes travailler

Certains arrêtent de fumer, d’autres se remettent à la bicyclette. Nous, on a décidé de réduire au maximum notre production de déchets.

 

Depuis trente-trois semaines, on vous encombre avec le compostage des biodéchets, outil numéro 1 pour réduire le poids de sa poubelle.

On va encore en parler aujourd’hui : le composteur est enfin installé dans la cour de l’immeuble !

Cyril bosse pour le Valtom (le syndicat département des déchets). Il est venu nous installer la caisse de bois et, surtout, confier les bonnes recettes. Cyril ne va pas s’arrêter là, il va suivre le premier cycle de compost. « Je reviens dans un mois ou deux pour vérifier que le démarrage se fait correctement. Puis au moment où l’on va arrêter de l’alimenter, pour commencer la maturation. »

 

 

Un deuxième composteur permettra alors de continuer et Cyril devrait revenir une dernière fois dans à peu près dix-huit mois, pour recueillir le compost. La mission est à présent de réussir à trouver le bon équilibre : 50 % de déchets azotés (branches, paille, feuilles mortes, branches broyées) et autant de déchets carbonés (épluchures de fruits, restes de légumes).

Après, les petites bêtes vont faire leur travail : vers à compost, cloportes, mille pattes, coléoptères, nématodes habiteront près de chez nous.

On va tâcher d’éviter limaces et l’abondance de mouches.

Si vous avez vous aussi envie d’avoir de nouveaux amis, prenez contact avec le Valtom ou bien le service déchets de Clermont Auvergne Métropole.

Philippe Cros 
Contactez moi

La Montagne 14/04/2017