21 avril 2017

Au chevet des arbres fruitiers

Au chevet des arbres fruitiers
Le biologiste Francis Hallé est le parrain du verger conservatoire. Il a rencontré les étudiants auvergnats et a réalisé en pastel un tableau d’un arbre protégé.

Des espèces d’arbres fruitiers ont été plantées dans le verger conservatoire du campus des Cézeaux à Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme). Rien que sur ce site, on recense plus de 120 espèces différentes.

Dans les alentours de Clermont-Ferrand, abricotiers et amandiers étaient en voie de disparition. Le conservatoire d’espaces naturels d’Auvergne et l’université Clermont Auvergne ont décidé de les sauvegarder.

 

« L’idée est de préserver cette diversité ancienne et ce patrimoine culturel »

 

Les arbres ont été replantés au coeur du site universitaire des Cézeaux, près de l’amphithéâtre de biologie végétale. Une trentaine de variétés d’abricotiers et une dizaine de variétés d’amandiers cohabitent sur un terrain aride d’une superficie de 3.500 mètres carrés. « L’idée est de préserver cette diversité ancienne et ce patrimoine culturel », explique Boris Fumanal, enseignant chercheur en écologie à l’université Clermont Auvergne.

Depuis le XVe siècle, l’Auvergne produisait des abricots. À la fin de la Seconde guerre mondiale, cette culture a été arrêtée. Des arbres ont été abandonnés. « On recherche systématiquement toutes les variétés. Chaque année, on trouve de nouvelles espèces », révèle Alain Rocher, administrateur au conservatoire d’espaces naturels.

L’association des naturalistes d’Auvergne observe les phases de développement des arbres : feuillaison, fructification, floraison. « Les étudiants se serviront de ce verger comme atelier », ajoute Boris Fumanal. « C’est idéal pour étudier la taille des arbres fruitiers. Des greffons pourront être prélevés ».

Les particuliers, eux aussi se montrent intéressés,notamment par les amandiers. Certains ont pris contact avec l’université pour la production d’amandes. Pourquoi ne pas en produire en Auvergne ? Alors que la plupart des amandes consommées viennent de Californie, qui fournit près de 80 % de la production mondiale.

► Pratique. Verger conservatoire des Cézeaux, 11, avenue Blaise-Pascal, à Clermont-Ferrand. Tél. 04.73.17.79.79.

Thomas Réveil
La Montagne 19/04/2017